Retour de faux

Et si on refauchait à la main ?

Recylez vos outils à la main, comment ça marche ?

Ressortir la faux c’est un acte aussi militant que logique. Ludique et économique, la faux bien entretenue est un outil d’efficacité redoutable. On ne peut faire plus écologique et respectueux de l’Environnement.

Et en plus … on se dépense et on ménage la relation aux voisins.
Confortable sur des petites et moyennes surfaces, elle sert à entretenir et à débroussailler. La faux est l”une des meilleures alternatives aux engins mécanisés.

Les idées reçues ont la dent dure. Non faucher n’est pas moins rapide quand le geste et l’outil sont maîtrisés. Avec une faux, plus de problème pour entretenir les endroits pentus qu’aucune machine ne peut atteindre. L’équipement est bien moins lourd et présente moins de danger de projection.

C'est la faux qui travaille, pas vous !

On ne le dira jamais assez : la taillanderie c’est le métier qui va prôner l’ergonomie pour un meilleur résultat et protéger votre corps.

Rapprochez-vous du taillandier le plus proche de chez vous pour identifier un outil à votre taille, au bon poids et qui prend compte de l’environnement d’utilisation (sur quelle végétation).

Une faux achetée en grande distribution n’est en rien comparable à ce que vous trouverez dans le fabriqué main. Les matériaux utilisés (bois et fer) doivent absolument être pris en compte là où l’exercice peut conduire à des ampoule ou un surplus d’effort physique.

Un outil durable

Une bonne faux peut se conserver entre 20 et 30 ans. À condition de l’entretenir et La Maison Luquet propose ce service.

Au marteau à battre et à la pierre, le but étant de rendre la lame la plus fine et tranchante possible, tout en veillant à ce qu’elle ne fende pas. Durant son usage, il peut y avoir besoin de régulièrement aiguiser sa lame.

Un aiguisage régulier est donc nécessaire, surtout votre terrain contient beaucoup de cailloux. Le risque est de voir votre lame rapidement s’émousser. Nous pouvons vous expliquer et vous apprendre une bonne partie des gestes pour entretenir votre outil par vous même.

Le saviez-vous ?

Un seul traité d’escrime, celui de Paulus Hector Mair (vers 1540) parle de la faux dans son usage d’arme. Avec le fléau ou la faucille, elle fait partie de l’équipement de base du paysan. Si les faux sont facilement modifiables en arme de guerre, avec le redressement de la lame dans le prolongement du manche et la suppression des poignées, le maniement de l’outil tel quel en tant qu’arme de duel est peu commun.

RÉPAR'ACTEURS : un label en cours d'obtention

La Maison Luquet a défendu le 22 septembre 2020, son éligibilité au label Répar’acteurs.

Parce que nous croyons que les forgerons dont 95% des matériaux utilisés sont du ré-emploi ou du recyclage et parce qu’ils interviennent dans la réparation de nombreux objets, ont légitimité dans cette mission mise en place par les Chambres de Métiers.

Partagez votre coup de coeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero luctus id eleifend tempus consectetur in justo Lorem risus id Phasellus