Les projets ambitieux dans l’ADN familiale

En 2012, commence une aventure hors normes mais en famille. Nous nous sommes lancés dans des projets fous, ambitieux, le tout cumulé, dans un délai insensé. Mais c’est tellement en adéquation avec ce que nous sommes. Cette seule et même année, Simon intègre l’Écomusée d’Alsace, tout de suite au sortir de sa formation de forge, dans le cadre du dispositif FREMAA. Nous avons commencé par un mariage insolite célébré en 2 fois,  puis nous avons intercalé la création d’un club de kendo à WINTZENHEIM entre 2. Notre premier bébé a atterri dans nos bras, à peine un mois après notre mariage. Enfin, en mars 2013, nous fantasmons l’idée de trouver une maison de forgeron à rénover.

Comment nous avons fait pour décrocher notre forge :

C’est avec des mots simples et beaucoup de motivation, que nous écrivons à 75 communes alsaciennes. Nous sommes heureux de constater 5 ans après, que les arguments avancés, sont toujours ceux qui nous animent :

Le 19 mars 2013, un coup de téléphone va tout changer. Le maire de Munster, Monsieur Pierre DISCHINGER, nous appelle et nous propose de visiter un ensemble immobilier. Autrefois utilisé comme atelier municipal, il n’abrite plus que le Club Vosgien. Nous imaginons un ensemble de hangars mais nous découvrons une maison de 3 étages, un corps de ferme et ses dépendances. Un ensemble immobilier de 600m², au centre ville de Munster et quasi à l’abandon.

La visite des lieux, révèle un potentiel fou, des travaux colossaux et un prix, probablement, incomparable. Nous faisons venir, les parents, les témoins de mariages, les potes archi pour jouer nos garde-fous. Mais le coup de foudre est trop fort. Nous nous présenterons à plusieurs reprises aux Conseils Municipaux, nous raclerons les fonds de tiroirs pour trouver un apport, nous nous prostituerons pour un prêt bancaire… Mais nous finissons par devenir propriétaire de cette immense maison, sans électricité, sans eau et sans chauffage, où il ne subsistait qu’une vague trace au mur d’une ancienne forge, mais où nous avions la certitude que tout se jouerait.

Le 23 décembre 2013, le notaire nous donne un vieux jeu de clefs rouillées, le 06 janvier 2014 nous mettons le premier coup de marteau. Plus d’une centaine de personnes, parents, amis, frères d’armes, ouvriers… sont passés et ont laissé leur empreinte. Nos murs rayonnent de toute leur générosité et de leur fous rires.

Avril 2018, plus de 85 % des bâtiments ont été rénovés. Il est temps de faire battre le cœur de ce projet : la forge taillanderie La Maison Luquet. En avant pour le projet kisskissbankbank