Simon LUQUET s’expose comme tous les forgerons aux risques professionnels liés à l’environnement d’un atelier de forge. Avec l’expérience et du bon sens, on peut réduire la probabilité qu’un accident arrive. Il est donc conseillé d’être attentif, vigilant et d’adopter un comportement responsable. La Maison Luquet invite les futurs stagiaires et les futurs forgerons à prendre connaissance des informations suivantes : ceci dit, le bon sens est la principale aide pour éviter la plupart des accidents. Avoir des outils en bon état et un atelier rangé et aménagé de manière ergonomique sont très important.
Et quand on travaille à plusieurs, l’écoute et la communication sont primordiale !

Principaux accidents et risques professionnels

Les principaux accidents dans un atelier sont liés aux équipements, aux machines-outils et au foyer de forge :

  • les brûlures
  • les projections dans les yeux
  • les coupures
  • les chutes
  • les chocs électriques
  • les blessures dues aux chutes d’objets

il existe aussi les risques liées à l’ergonomie et aux gestes dues au travail :

  • le mal de dos
  • la surdité et les acouphènes
  • les tendinites, l’épicondylalgie du coude, les entorses

Pour soulever une charge et déplacer un objet encombrant , avoir recours à une autre personne, à un « diable »ou un palan peu vous permettre de préserver votre santé.

Équipements de protection individuels

Par définition, un EPI est un équipement de protection individuelle. C’est à dire est un dispositif destiné à être porté en vue de se protéger contre un risque qui menace sa sécurité ou sa santé au travail. Ils sont obligatoires en entreprise:

  • lunettes de protection
  •  protections auditives
  •  vêtements en coton ou ignifugés
  •  chaussures de sécurité
  •  gants adaptés à chaque type d’utilisation
  •  tablier de cuir

Et on fait pas les idiots !

En toute logique, nous conseillons de bannir :

  • les vêtements flottants
  • les bijoux de type chaine apparente

On fait attention à soi mais aussi aux collègues. Lors d’opérations de ponçage ou de meulage, il est malvenu de diriger les gerbes d’étincelles vers autrui ou dans une partie de l’atelier où se trouverait des choses sensibles. Le port du masque s’impose pour tous travaux avec solvants et poussières.

Ah ! Dernière chose : la photo qui accompagne cet article, c’est le résultat d’une manipulation hasardeuse du mauvais outil pour le mauvaise usage. C’est 9 points de suture pour avoir fait levier avec un foret. Les mains des artisans sont leur gagne-pain.